Comment atteindre vos objectifs de vie ?

Un coach, c’est avant tout un œil extérieur, un individu neutre qui est présents pour vous soutenir et non pour vous statuer ou vous commander. Le coach n’est pas considéré comme un psychiatre. Il travaille dans le maintenant avec un but prochain défini et non dans le passé. Mais comment un coach peut-il être utile dans l’atteinte de vos objectifs de vie ?

Pour qui est destiné le coaching ?

Chaque individu peut contacter un coach. Cela n’est pas destiné aux cadres supérieurs d’importantes entités. Les coûts changent en fonction de la tâche confiée, la grandeur de celle-ci dans le temps et ne sont pas exorbitants. Et ce, à l’opposé des idées obtenues. Ne tortillez pas à vous documenter et solliciter des propositions auprès de nombreux coachs. D’abord, les managers sont spécifiquement attirés par le contact d’un œil extérieur pour les soutenir dans leur tâche de management et de leadership. Le coach peut les soutenir de façon à ce qu’ils se mettent à l’aise en tant que leader, qu’ils transmettent mieux avec leur équipe.

Le coaching permet de manager les personnalités compliquées ou les différends, d’obtenir de nouveaux savoir-faire durant leur tâche de cadre… Puis, dans les limites de petites entités, cela permet au dirigeant d’éviter la solitude dans son poste. Et donc affronter plus vite et plus simplement quelques épreuves. Le coaching en développement personnel permet de manager son temps de façon optimale, se former à diriger une équipe, mieux manager son tracas… Ensuite, un coach peut aussi être très pratique aux salariés indépendants. En effet, il permet par exemple d’établir un équilibre entre vie privée et vie professionnelles, etc.

Reconnaître les origines du tracas

Le coaching dans le domaine du business permet aux salariés de reconnaître petit à petit et savoir les origines sous-jacentes de leur tracas. Et ce, de la même manière qu’un médecin ne serait pas apte à traiter un patient sans avoir à l’avance effectué un diagnostic. La procédure n’est pas simple, car celle-ci est souvent l’effet de différents composants internes et externes. Par ailleurs, plusieurs salariés coincent habituellement sur des cas sur lesquels ils ne possèdent que peu d’effet.

À la place, ils sont captivés par les éléments de personnalité et cognitifs sur lesquels leur marge de manœuvre est bien plus conséquente. Par conséquent, la première session de coaching d’un salarié se joint habituellement aux causes explicitant son tracas. Le coaching permet d’identifier et savoir ce qui crée un état de tension chez l’employé, y compris la qualité de vie au travail. Un coach peut soutenir le salarié à reconnaître avec précision les origines émotionnelles et psychologiques de son tracas. Et ce, tout en l’accompagnant à affronter avec plus de facilité ses complexités et créant ainsi un bien être au travail.

Un Leadership commode

Le directeur de l’hôpital Paul Ansems et le professeur de gestion Jan Moen ont créé de nombreuses publications sur le leadership. Ils ont même déployé un modèle pour décrire un leadership pratique. Ce modèle baptisé « Blue leadership » et déployé en 2009 différencie cinq types de comportements de leadership. Le rouge est compétitif, agressif, défensif, perfectionniste, orienté sur la puissance. Le bleu signifie être motivé, constructif, altruiste, serviteur, autoactualisé, axé sur les gens.

Le blanc exprime la modestie, la détente, l’honnêteté, la confrontation, la coopération et la responsabilité. Le vert veut dire être conventionnel, dépendant, évasif, à la recherche d’approbation. Le noir est impuissant, effronté, détaché, autonome, sincère, remarquable. Ils envisagent que la plupart des gens entassent nombreux de ces styles de comportements. Et ils aperçoivent que le bleu est déterminé par le désir de bien faire alors que les styles défensifs vert et rouge sont déterminés par la peur de la perte.

Ainsi, le coaching au sein d’une entreprise s’avère très important pour que la qualité de travail des employés s’améliore de jour en jour.